Sélections Olympique 2018

Les sélections olympiques sont tombées hier.
Bonne et mauvaise nouvelles de cette annonce...
Anouk à bien été sélectionné comme prévue officieusement...
Alexis Jeannerod lui fait partie des grands déçus de cette annonce officielle. 

Il y croyait dur comme fer et pensait avoir mérité sa place dans la sélection olympique française. Mais Alexis Jeannerod ne verra pas Pyeongchang. Comme tous les quatre ans, les sélections font des déçus et cet hiver, le Pontissalien en fait partie.

Exclu du groupe tricolore pour les Jeux, il a posté, sur sa page Facebook, un message où il dit ne pas comprendre cette décision.

''Mon rêve olympique s’envole donc définitivement aujourd’hui...
Cette olympiade a été remplie d’épreuves et je n’ai aucun regret face au travail accompli. La déception est grande et bien présente et je ne comprendrai jamais la décision prise par les sélectionneurs mais je me tourne dès à présent vers la suite de la saison.''

Le Pontissalien,  membre du CSRP, semblait pourtant être en bonne position pour glaner son ticket, notamment pour ses talents de classiqueur bienvenus au sein du relais qu’il avait terminé à la troisième place à la Clusaz avec Gaillard, Manificat et Parisse.

Il n’est pas le seul déçu : deux autres médaillés olympiques de Sochi ne verront pas les Jeux 2018 : Robin Duvillard et Ivan Perrillat-Boiteux. Clément Arnault, dont la polyvalence est pourtant reconnue, aurait lui aussi pu se joindre au groupe emmené par Maurice Manificat. Mais ces fondeurs n’ont pas reçu l’aval du staff fédéral, du DTN et du comité olympique français, souverain en matière de choix final.

« Une page se tourne mais le livre ne se ferme pas », écrit le Franc-Comtois qui devrait disputer les longues distances en classique sur cette deuxième partie de saison avec le Bauer ski team. C’est aux côtés du fameux fondeur tchèque, Lukas Bauer, que le Pontissalien s’était relancé il y a deux ans… avant de retrouver l’équipe de France.

Écrire commentaire

Commentaires: 0